L’ortie, la plante aux milles propriétés

J’adore l’ortie. Elle pousse si facilement qu’elle ne demande aucun soin. Elle est parfaite dans mon coin « permaculture ». Par contre, elle y est si bien que je dois la freiner par moment. Mais je suis la seule à en apprécier sa présence chez moi…je dois l’avouer!

L’ortie – Photo prise par Symbiose Herboristerie

L’ortica dioica proviendrait de l’Europe et de l’Asie. Mais semble-t-il qu’elle s’est très bien installé ici. Ainsi, elle y est pour rester!

Elle est une « utile dans tout ». Elle procure des bienfaits dans toutes les sphères du corps.

Comment reconnaitre l’ortie

D’abors, c’est une sauvage. Elle aime pousser librement là où elle le souhaite. Je la retrouve souvent près des cours d’eau, ou sur le bord des chemins dans le bois. Elle pousse en gang! Elle peut monter jusqu’à 1,5 mètre si elle y est bien. Mais elle se tien a la hauteur de mon genou lorsque j’essaie de la cultiver. Maintenant, je la laisse là où elle le souhaite! Ses feuilles sont dentées et pointues.  Fraîches, elles sont pourvues de poils irritants pour la peau, provocant une sensation de brûlure et des rougeurs sur la peau (mais lorsqu’elles sont séchées ou cuites elles perdent cette caractéristique). Elles fera des graines ressemblant à une grappe à la fin de sa saison. Même les graines peuvent être utilisées. Sa tige est carrée.

Principales propriétés de l’ortie

L'ortie aux milles propriétés!
Symbiose Herboristerie- ortie
  • Nutritif, reminéralisante
  • Diurétique léger er sécuritaire
  • Antihistaminique (allergie), mais doit être prise fraiche ou en teinture, bien avant la saison des allergies
  • Antianémique
  • Astringent
  • Hémostatique léger.

L’ortie en détails…

Nutritif et digestif

Par sa richesse en vitamine et minéraux, l’ortie apporte un apport nutritif exceptionnel. Elle est riche (très) en vitamine C (et donc en fer.. car le fer n’est pas assimilable sans C), bêta-carotène, chlorophylle, Vitamine K, calcium, plusieurs autres vitamines et minéraux. Surtout les jeunes pousses au printemps. Qu’on la mange crue, en potage ou en smoothie; vous en remarquerez vite les bienfaits. Évidement, en cuisine, elle perdra ses « aiguilles » dès qu’elle sera brisée (dans le robot mélangeur) ou cuite (potage). On pourra aussi l’utiliser séchée sans problème. Vous la retrouverez sur la boutique en ligne. https://www.symbioseherboristerie.com/?post_type=product&p=26896&preview=true

Urinaire

Au niveau du système urinaire, on dit qu’elle est diurétique mais pas tout a fait. Je vous explique. En fait, l’ortie augmente l’expulsion (ou l’excrétion) de l’acide urique. Cet acide est un produit de la dégradation des protéines qui est éliminé par l’urine. Cet acide est souvent la cause de la goutte (responsable de douleurs articulaires inflammatoire). Selon certaines sources, il y aurait aussi un lien entre cet acide urique et l’eczéma et l’acné. Elle aide au niveau de la peau…car en « sortant » le mauvais partout dans notre corps… il ne peut que en être profitable partout! Donc, l’ortie, en éliminant cet acide urique, des ions et les déchets azotés, augmentera pour les premières semaines la concentration de l’urine (elle sera plus forte et colorée voir orangé). Au final, ce sera un très bon nettoyage de fait! De plus, l’ortie est un tonique des reins (elle les stimulent).

L’ortie pour la peau

Un peu moins connue pour sa prise en externe, il est quand même important de souligner ces bons coups. Pour les cheveux, c’est un excellente. Par sa richesse en vitamines B, C, E, en zinc et en silice, elle les fortifie et les nourrit. Elle a un fort pouvoir tonifiant et les aide a être plus fort. On peut utiliser son infusion pour rincer la chevelure, par contre elle peut les rendre plus foncés. L’ortie écrasé aide aux niveau des blessures et des plaies (mais je préfère mon onguent PRN ).

Système reproducteur

Au niveau du système reproducteur de la femme, elle est encore une fois une bonne alliée. Par sa richesse en fer, elle aide à prévenir l’anémie qui peuvent être présente lors de grosses pertes de sang (menstruation). Par son coté astringent, elle aide à diminuer le flux menstruel. Elle nourrie également bien la mère qui allaite, elle apportera un lait plus enrichi et aidera à augmenter la production de lait. Elle est sans danger pour le jeune bébé. On l’a prendra au dernier trimestre si on est enceinte. Après l’accouchement, on pourrait la prendre avec la bourse-à-pasteur afin de diminuer les saignements et donner de l’énergie.

Système endocrinien et nerveux

Au niveau du système endocrinien et nerveux, elle augmente la capacité de résistance au stress. L’ortie aide à régularisé le métabolisme. Ainsi, plus grande capacité face aux stress et à l’épuisement. Selon des sources, elle jouerait même un rôle dans l’amélioration de troubles thyroïdiens (en mélange avec d’autres plantes).

Finalement, elle fait un excellent purin !! (très riche en azote).  

L'ortie est une plante médicinale riche en propriétés,  mais spécialement au niveau nutritif.
Symbiose Herboristerie – potage d’ortie

Je l’a consomme beaucoup en potage l’été. Mais j’en fait sécher suffisamment pour l’ajouter toute l’année dans différentes recettes. Sinon, je bénéfice des ses nutriments en teinture mère. https://www.symbioseherboristerie.com/produit/concentre-de-vinaigre-dortie/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.